Les meilleures huiles d’olive sont de plus en plus privilégiées par les utilisateurs pour leurs saveurs et bienfaits nutritionnelles. En effet, cette huile alimentaire est utilisée aussi bien crue que chauffée pour la préparation des aliments. Par ailleurs, elle joue aussi un rôle cosmétique. Pour toutes ces raisons, la course à la recherche de la meilleure extraction sur le marché est réelle.  

Mais, pour la trouver, il est important de faire des choix judicieux, parce qu’il est facile de tomber dans le piège des étiquettes qui annoncent des produits provenant d’un pays ou d’une région alors que ce n’est pas le cas. Seulement, comment faire la part des choses, alors que le marketing pousse de plus en plus de consommateurs dans la mauvaise direction ?  

Pour harmoniser goûts personnels, saveurs et tarif, il est important de savoir quelles sont les caractéristiques de chacun d’eux. Après avoir testé des dizaines d’huiles présentes sur le marché, nous avons décidé de faire une petite liste qui, nous l’espérons, vous permettra de faire le meilleur choix en fonction des différents critères qui sont essentiels à vos yeux. 

Sommaire de la page

Notre sélection et comparatif des meilleures huiles d’olive 

Ce comparatif des meilleures huiles d’olive met en valeur les modèles en fonction de leur goût, de leur résistance à la chaleur et bien sûr de leur équilibre. Aussi, le critère le plus important qui est l’absence de polluant dans ce précieux liquide de préparation n’a pas été oublié. Les éléments comme la fabrication bio et l’appellation n’ont pas non plus été négligés pour s’assurer d’offrir un panel sain et équilibré pour vos crudités et fritures. Les amoureux de frites bien proportionnées pourront ainsi utiliser quelques cuillères d’huile pour rehausser la saveur de leur cuisson.

#1- Huile d’olive La Tourangelle : équilibré et légèrement piquante 

Huile-olive-italienne-Terre-di-Colombo

L’huile d’olive extra vierge La Tourangelle disponible en format de 750 et 500 ml. Elle est conservée dans une boite en acier inoxydable avec un couvercle en plastique transparent. Ce format lui permet de ne pas s’exposer à la rance grâce au barrage à la lumière.  

Son contenant est d’ailleurs agréable à regarder, car son étiquette de couleur vert olive rappelle directement ce qu’il referme. L’huile d’olive bio La Tourangelle offre 750 ml de pur moment de bonheur. Fabriquée en Espagne dans la région de l’Andalousie, elle est le mélange d’Arbequine et de Picual qui sont des variétés vieilles d’au moins 120 ans. 

La distanciation de 10 m entre chaque arbre permet à ces derniers de profiter de la meilleure photosynthèse que la terre puisse offrir. Ainsi, la matière grasse obtenue développe une saveur à la fois équilibrée et légèrement piquante tout en apportant des antioxydants et des polyphénols. Elle sera donc parfaite pour accompagner des salades et se mariera parfaitement avec différents types de fromage.  

Il est toutefois dommage de noter que cette huile d’olive pour cuisson peut contenir du sésame. Même si les tests ont montré qu’elle est exempte de polluant et de plastifiant, l’apparition de cet aliment peut poser des soucis à ceux qui y sont allergiques. 

Mais, c’est sans doute le seul défaut majeur que l’on peut lui trouver, car en plus d’offrir un savoir-faire, cette huile de cuisson est une preuve du respect de la tradition dans ce domaine. Il faut tout de même noter que la première extraction à froid qu’elle propose peut gêner les puristes adeptes d’huile d’olive pas chère avec pression à froid traditionnelle. 

Promo
La Tourangelle - Huile d'Olive Vierge Extra BIO Classique - Bouteille...
  • La récolte au moment de la véraison confère à l'Huile d'Olive...

+ Points positifs 

  • Format individuel indiqué pour éviter le rance 
  • Issu de deux variétés d’olives 
  • Peut être utilisé pour la cuisson à feu moyen 
  • Source d’antioxydants et de polyphénols. 

– Points négatifs 

  • ‎Présence probable de sésame 
  • Première extraction à froid qui ne respecte pas toutes les traditions. 

#2- Huile d’olive espagnole El Lagar Del Soto : un format familial fruité 

Huile-olive-espagnole-El-Lagar-Del-Soto

Avec sa première extraction à froid, cette huile d’olive espagnole a de quoi séduire les plus grandes tablées. Même si cette méthode de fabrication n’est pas la préférée des experts, le fabricant réussit l’exploit de proposer un produit unique et il est d’ailleurs récompensé pour son sens de l’équilibre.  

Ainsi, ce produit de qualité a reçu la médaille d’or Ecotrama 2019 et cette année, elle a été récompensée par MTA London-Platinum 2023 Méditerranée Test Awards-Excellent Goût. Elle n’a donc pas de polluant et se charge encore moins de plastifiants. 

Sa boite de 5 litres peut être remplacée par un format plus petit de 3 L. Il s’agit de formats familiaux ou de quantités destinées aux professionnels qui se servent souvent de gros volumes. En effet, vu la quantité, il faut vite le consommer pour éviter son oxydation. 

En revanche, cette modernité est rompue par des contenants décorés de manières assez rustiques. Cela rappelle son mode de fabrication et l’importance accordée aux oliviers. Ces derniers sont des Manzanilla Cacerena qui poussent dans des zones sous protections environnementales « Natura 2000 ». 

Cette huile d’olive bio extra vierge extraite de fruits non matures offre un panel de sensations en bouche. L’on peut ainsi y sentir des notes de tomate, d’amande ou de macédoine ou des saveurs plus sucrées de banane. Pour finir, la très légère amertume en fin de bouche est équilibrée par un goût plus piquant. 

La diversité gustative de cette huile d’olive bio lui permet de s’adapter. De fait, elle accompagne aussi bien des moments de plaisir simple qu’une dégustation des crudités en passant par la composition d’une vinaigrette.  

Huile d'Olive Bio Extra Vierge Bidon 5 litres - Première Extraction...
  • ? C'EST MOI : Une Huile d'Olive Extra Vierge Bio, en bidon idéal de...

+ Points positifs 

  • Format indiqué pour la cuisine professionnelle ou familiale 
  • Palette de saveurs fruitées  
  • Les oliviers poussent dans des espaces protégés 
  • Boite en fer protège de la lumière. 

– Points négatifs 

  • Première extraction à froid 
  • Développe rapidement de la rance. 

#3- Huile d’olive italienne Le Terre di Colombo : pour accompagner vos volailles, mais pas que 

Huile-olive-italienne-Terre-di-Colombo

L’huile d’olive italienne Le Terre di Colombo est le fruit d’une première extraction à froid qui se fait grâce à des procédés mécaniques dont le but est de permettre à chaque olive de ressortir le meilleur de sa matière grasse sans subir d’oxydation. 

Cela en fait l’accompagnement parfait pour des plats qui nécessitent de la chaleur comme des viandes grillées, mais également des potages comme les soupes ou des repas froids tels que le poisson cru. Ses propriétés organoleptiques l’assistent dans la conception de plats à base de volailles, ce qui relève le goût de ces aliments. 

La présentation en bidon d’huile d’olive extra vierge 5 L a été bien pensée. Elle dispose d’une manche qui facilite sa prise en main, cela se comprend d’ailleurs très bien, car il pèse au moins de 3 kg. Même si nous apprécions son format, il est dommage que sa contenance en métallique ne soit pas assez résistante au choc, par conséquent, elle a tendance à se cabosser.  

Qu’il s’agisse en format de 3 ou de 5 L, son contenant le protège de la lumière et de l’air. Mais, il est recommandé aux familles nombreuses ou environnement de cuisine professionnel. En effet, cette grande quantité peut se détériorer avec le temps une fois ouvert, car contrairement au vin, il ne se bonifie pas avec le temps. 

Son goût de fruit équilibré bénéficie d’une légère note épicée et provient d’olives cultivées en Italie. Cette huile d’olive de cuisson 5 L conserve ainsi toutes ses valeurs nutritionnelles, ce qui le rend non seulement propre à la consommation, mais aussi efficace pour d’autres types d’utilisation. 

+ Points positifs  

  • Volume adapté à la famille et aux restaurants 
  • Manche de transport 
  • Conditionnement dans une boite en fer 
  • Idéale en mariage avec de la volaille. 

– Points négatifs 

  • Extraction à froid 
  • Boite qui peut se cabosser. 

#4- Huile d’olive Puget 1 L : une tradition incontournable 

Huile-olive-Puget

Depuis 1857, Puget offre ce qui se fait de mieux dans le domaine de la vente d’huile d’olive. Son conditionnement en bouteille d’un litre est idéal pour une consommation à la fois saine et efficace. L’huile d’olive Puget se prédispose donc pour les petites cuisines ainsi que les célibataires.  

Dommage que ce format en verre ne soit pas des plus efficaces. Mais, son bouchon anti-gouttes est bien pensé et permet de garder l’ouverture propre. Pour rester un plaisir pour les papilles, elle est extraite à froid et à moins de 27 °C.  

Ses procédés mécaniques sont mis en place pour obtenir le meilleur des huiles en se servant d’olives autant jeunes que mûres. Pour en arriver là, des olives noires et douces sont associées à des olives vertes qui s’affirment par leur caractère.  

Pas de polluant, ni de plastifiants et encore moins d’allergènes ne sont présents dans cette huile d’olive extra vierge Puget made in France. Comme toutes les matières de graisses conditionnées en liquide, il est impératif de le conserver à l’abri de la chaleur. Il ne faut surtout pas non plus l’exposer à la lumière.  

Ce produit peut servir à la fois à la cuisson et à l’assaisonnement de différents mets. Il se marie d’ailleurs assez bien avec la cuisson à froid. Qu’il s’agisse de salade ou de potage, il est indiqué pour relever le goût de divers repas. Même si le prix de l’huile d’olive Puget est assez élevé, il se justifie par sa culture qui respecte l’agriculture biologique. Ainsi, de l’arbre à l’assiette, l’huile extraite des olives restent parfaitement propres à la consommation. 

Promo
Puget Huile d'olive vierge extra - La bouteille de 1L
  • Puget Huile d'olive vierge extra - La bouteille de 1L

+ Points positifs  

  • Quantité d’huile parfaite pour une utilisation limitée 
  • Bouchon anti-gouttes efficaces 
  • Pas de polluant ni de plastifiants 
  • Parfait pour un mariage avec des produits froids. 

– Points négatifs 

  • Format en verre, ne protège pas l’huile d’olive 
  • Prix un peu élevé. 

#5- Huile d’olive bio Kalios 500 ml : de la méditerranée dans le plat 

Huile-olive-bio-Kalios-500-ml

Cette huile d’olive bio Kalios est monovariétale. Cela veut dire qu’une seule variété d’olives a été utilisée pour la composer. D’ailleurs, chez ce fabricant, il s’agit de grands crus qui offrent des cuvées classées de 01 à 03 et bio. Ainsi, la particularité de chacune dépend de la période à laquelle elle a été récoltée.  

Dès lors, qu’il s’agisse de fruits verts ou de fruits mûrs, cette huile d’olive extra vierge en fonction de la date à laquelle elle a été récoltée entre novembre et janvier offre différentes notes aromatiques. Elle est donc polyvalente, ce qui l’aide à s’adapter à différentes formes d’associations avec des aliments.  

Grâce à sa culture parcellaire, les olives se récoltent facilement à la main, ce qui est parfait pour préserver leur qualité. En effet, les oliviers traités naturellement sont plus concentrés en antioxydants et en polyphénols. L’ardence de cette huile est donc plus forte, ce qui lui permet de bénéficier d’un beau mariage de saveur avec le poisson, la viande et toutes formes de crudités. 

L’huile olive grecque Kalios peut subir une température de fusion de 200 °C. Il peut donc cuire du poisson pané, mais également des frites. Son volume de 500 ml est plus que parfait pour les personnes qui vivent seules. Par ailleurs, elle peut enfin tenir une conservation pendant au moins 12 mois. 

Ce produit qui vient de la Grèce offre un assemblage assez éclatant. Il est d’un beau blanc et seule la petite bande de coloris verte permet de rappeler son rôle dans une cuisine. Dommage que son ouverture ne soit pas anti-goutte. De plus, quelques traces de plastifiants ont été trouvées lors de précédentes analyses de 60 Millions de Consommateurs. Toutefois, mais aucun polluant ni allergène ne l’accompagnent.  

KALIOS - Huile d'Olive BIO - 500ml - Grèce - Vierge Extra -...
  • ASSOCIATION = salade de saison, poisson et viande crus, fromage frais,...

+ Points positifs  

  • Huile monovariétale équilibrée 
  • Différentes cuvées en fonction de la période de cueillette 
  • Culture parcellaire et biologique 
  • Supporte une température de fusion de 200°C. 

– Points négatifs 

  • Traces de plastifiants 
  • Ouverture un peu complexe à utiliser. 

#6- Huile d’olive Terra Delyssa : aussi traçable que délicieuse 

Huile-olive-Terra-Delyssa

Si vous aimez tout savoir sur les produits que vous utilisez, alors la Terra Delyssa est l’huile qu’il vous faut. Elle dispose d’un QR code qui peut, une fois passé au scanner, donner des informations sur toutes les traces que le produit a laissées. De sa fabrication à sa mise en vente, de nombreuses données peuvent être recoupées grâce à la solution Blockchain. 

Mais, le désir de protection de cette huile de cuisson par la marque est poussé dans tous les détails. En effet, elle a mis en place une bouteille en verre certes, mais cette dernière est fumée. Elle fait donc un excellent barrage contre la lumière. Aucun risque de voir l’huile rancir, ce qui garantit une utilisation saine et durable. 

Sa quantité de 750 ml est idéale pour une utilisation individuelle. Elle pourra ainsi accompagner des plats de manière efficace. Pour profiter de ce produit 100 % huile d’olive vierge bio, un bec verseur permet de distribuer efficacement la quantité d’huile qu’il faut sans risque d’en faire trop.   

Certifiée agriculture biologique et Ecocert, les olives qui entrent dans la composition de cette huile sont cueillies à la main. Ce traitement l’aide à rester efficace jusqu’à ce que son extraction commence. Cette dernière se fait d’ailleurs à froid, ce qui permet de conserver toutes ses valeurs nutritives

L’huile d’olive Terra Delyssa est destinée aussi bien à la cuisson à froid qu’à la préparation à chaud. Qu’une salade vous fasse envie ou que vous optiez plutôt pour des soupes ou des fritures, la composition de cette huile facilite son utilisation. 

+ Points positifs  

  • QR code de traçage 
  • Agriculture bio et Ecocert 
  • Bouteille en verre fumé, protège contre la lumière 
  • Format individuel pour les célibataires 
  • Bec verseur avec système stop-gouttes. 

– Points négatifs 

  • Extraction à froid 
  • Contenance relativement petite. 

#7- Huile d’olive Monini : extra pure, mais délicate 

Huile-olive-Monini

Une fois de plus, l’Italie est au rendez-vous et comme pour le vin, la marque Monini n’a pas seulement proposé le meilleur, elle déploie son expertise sur des cuvées adaptées aux envies des acheteurs. Avec sa touche délicate, cette huile Monini de 1 L est idéale pour les petits foyers. 

Pour se protéger de la chaleur, elle jouit d’un contenant opaque de couleur verte. Ce dernier est fumé, ce qui réduit les risques d’oxydation. Un bec verseur et un couvercle en métal permettent de contrôler le versage et la protection de l’huile. 

L’huile d’olive Monini Délicato se distingue par sa sélection. Elle provient d’olives récoltées pendant la plénitude de leur maturation. Gorgée de soleil et d’antioxydants et de polyphénols, elle est parfaite pour vous accompagner dans une alimentation saine.  

Cependant, des traces de plastifiants sont présentes, ce qui peut parfois arriver. Néanmoins, il est important de noter que les polluants et les allergènes ont été éliminés lors de l’extraction à froid de ce produit. Sa saveur plus légère et plus douce se destine à ceux qui ne sont pas des amateurs de goûts prononcés.  

Elle n’enlève néanmoins en rien le caractère qu’on attend de voir apparaitre avec le sous-type extra vierge. D’ailleurs, sublimer la cuisine avec cette huile d’olive 1L se fait naturellement, car elle accompagne aussi bien les crudités, les soupes que les fritures. Alliant modernité, délicatesse et légèreté, elle se fera une place dans votre cuisine grâce à son extraction à froid qui reste pourtant une limite pour les puristes. 

+ Points positifs  

  • Huile extra vierge délicate 
  • Format individuel de 1L 
  • Sélection d’huile d’olive mure 
  • Pas de polluants ni d’allergènes. 

– Points négatifs 

  • Traces de plastifiant 
  • Extraction à froid. 

#8- Huile d’olive Terra Creta : une pression à froid et une sélection traditionnelle  

Huile-olive-Terra-Creta

L’Huile d’olive Terra Creta vient de Grèce. Sa boite métallique est hermétique et dispose d’un couvercle qui semble disparaitre dans la boite. Contrairement au contenant traditionnel de couleur verte qui cherche automatiquement à rappeler la teinte d’une olive non mûre, ce contenant est blanc et bleu, ce qui peut être trompeur. 

Pour le soulever aisément, une petite manche est présente sur le corps de l’appareil. Il permet de saisir la boite pour déverser le précieux liquide. Toutefois, il semble un peu petit comparé à la taille du conteneur. Dès lors, cela peut complexifier sa manipulation. 

Avec sa pression à froid, cette huile d’olive 5L extra vierge résulte d’un processus mécanique qui est reconnu pour conserver tous les antioxydants et les polyphénols dont regorgent les olives (Koroneiki) fraichement cueillies. Mais, le producteur va plus loin, car ces derniers font ensuite l’objet d’une sélection. Ils ne sont donc pas tous utilisés.  

Leur récolte se fait aussi dans le respect des normes internationales. Avec toutes ces précautions, les fruits gorgés d’huile provenant du sol fertile et du climat idéal de Kolymvari en Crète sont pressés à froid et conditionnés de telle sorte que ni polluants, ni plastifiants et encore moins des allergènes ne se retrouvent dans sa composition. 

Avec ses 5 L, l’huile Terra Creta est parfaite pour accompagner aussi bien les restaurateurs que les familles nombreuses qui aiment faire la cuisine avec ce type de matière grasse. En effet, elle est très équilibrée et fraiche au gouté. Sa douceur relèvera aussi bien des plats chauds comme du poulet cuit à la vapeur que des mets froids tels que du sashimi de poisson.   

+ Points positifs  

  • Pression à froid gage de qualité 
  • Équilibre parfait entre fraicheur et puissance 
  • Adapté pour les divers types de cuisson 
  • Volume familial bien protégé de la lumière. 

– Points négatifs 

  • Poignée de service assez petite 
  • Contenant atypique qui ne rappelle pas son contenu. 

Petite histoire de l’huile d’olive  

Depuis la préhistoire, les chasseurs-cueilleurs avaient tendance à consommer des olives sauvages. Mais, l’oléiculture qui est la culture d’oliviers et la fabrication d’huile d’olive date de la même période que l’invention de l’agriculture. Tout comme la culture de la vigne et du vin, elle a commencé dans la région du croissant fertile du Levant dans le Proche-Orient et en Mésopotamie.  

Son utilisation primaire a été pour l’alimentation, la médecine et la mise en marche des lampes à huile. Elle servait aussi à la conservation des aliments. Même de nos jours, les choses n’ont pas changé. L’huile d’olive qui est une variété d’huile alimentaire est une matière grasse extraite des olives et provient des fruits d’oliviers dont la culture se fait dans des oliveraies d’oléiculture. 

Pour en extraire le jus, il faut les triturer dans un moulin à huile. Son importance dans la cuisine méditerranéenne est indiscutable. Seulement, ce n’est pas tout, car les divers bénéfices qu’elle apporte à la santé justifient son expansion. En effet, grâce à l’émergence du commerce maritime, il a été possible de l’exporter. 

L’huile d’olive est alors utilisée pour l’alimentation, la conservation des aliments, la cosmétique, la médecine, les lampes à huile… Sa circulation prend son essor et elle est surnommée l’or vert de la Méditerranée en raison de sa prise d’assaut du bassin méditerranéen. Mais, ce sont successivement les civilisations antiques phénicienne, grecque et enfin romaine qui vont améliorer et développer l’oléiculture. 

Les traces d’huile d’olive ont été retrouvées dans une bouteille en verre non loin de Naples. Leur datation montre qu’elles datent de deux millénaires. Pendant la renaissance, au 15ᵉ siècle, c’est l’Italie qui prend les reines du domaine et devient un producteur reconnu d’huile d’olive.  

L’importance de ce produit est telle qu’il est mentionné dans de nombreuses religions. Ainsi, qu’il s’agisse de mythologie antique concernant l’Égypte ou la Grèce ou de cultures abrahamiques comme le Coran, la Bible et la Torah, des mentions sont faites parlant de purification avec l’huile d’oilive. L’olivier est un emblème pour les civilisations méditerranéennes, il symbolise la vie, l’éternité, la force et la paix.  

Sa densité est de 0,92 et son apport calorique est de 900 kcals pour 100 g. Son indice en iode est un peu élevé, cela lui permet de rancir moins vite.  Par ailleurs, il faut néanmoins qu’elle soit consommée dans les deux ans qui suivent sa production. Elle est composée à 99 % de triglycérides et 1 % de composés mineurs. 

Les 6 critères de choix des meilleures huiles d’olive selon 60 Millions des Consommateurs  

60 Millions de Consommateurs comme toujours vient au secours des acheteurs en dévoilant une liste d’éléments à prendre en compte avant de se lancer dans l’acquisition de cette huile alimentaire. Ces critères permettent de faire son choix, mais aussi de conserver efficacement la qualité de cette matière grasse. 

Critère N°1 : La mention d’extration 

Elle peut concerner le mode d’extraction avec des indications comme la « première pression à froid » et l’« extraction à froid ». Elles peuvent aussi délimiter le type d’huile comme extra vierge ou bio. Il s’agit de normes qui sont mises en place pour s’assurer de la qualité des produits obtenus.  

Ces informations sont souvent réservées aux meilleures huiles d’olive. Elles permettent de s’assurer que cette huile alimentaire obtenue d’une pression à froid possède des qualités gustatives irréprochables. Si cela est précisé, c’est bien parce que de plus en plus de géants de la production pratiquent une extraction dite à chaud (au-dessus de 27°C) qui réduit les valeurs nutritionnelles de l’huile. 

Critère N°2 : Privilégiez les petites bouteilles 

La conservation de l’huile est aussi importante que sa production. Si cette étape n’est pas réussie, elle peut perdre ses qualités gustatives. Dans ce cas, le mauvais stockage est à indexer. Une bonne utilisation sert à préserver la qualité alimentaire de cette huile de cuisson. En effet, en la mettant à l’abri de la lumière et de la chaleur, les saveurs restent optimales.  

Comme autres astuces importantes à prendre en compte, il est préférable de ne pas opter pour de grandes bouteilles. Si elles restent des années sans être utilisées, elles peuvent perdre une partie de leurs éléments nutritionnels. 

Critère N°3 : Le lieu de production 

La qualité d’un produit peut dépendre de son lieu de culture. De nombreux pays offrent leurs sols, mais aussi leur technologie, à la fabrication et la mise en vente de cette matière grasse. Très peu d’entre elles sont françaises et cela concerne une bouteille sur vingt.  

Elles viennent de l’Espagne, de la Grèce et de l’Italie ou sont produites en Tunisie. L’indication de l’origine n’est pas obligatoire. Elles apparaissent néanmoins souvent sur les étiquettes. Il faut donc prendre la peine de les lire pour s’assurer de ne pas faire le mauvais choix. 

Critère N°4 : Le goût 

Impossible de ne pas parler de sensation gustative quand la cuisine est prise en compte dans l’achat d’un produit. C’est encore plus vrai pour l’huile d’olive, car comme le vin, le terroir tient une place importante. Il faut donc s’assurer de ne pas négliger cet élément lors du choix en jetant un coup d’œil sur l’étiquette.  

En fonction de la variété d’huile d’olive cultivée, il est possible d’obtenir un goût fruité ou piquant et de mettre en avant de l’amertume. À chacun sa préférence. 

Critère N°5 : Moment de récolte 

Le stade de maturité au moment de la récolte. Cela peut changer le profil aromatique. Il faut donc prendre en considération ce critère, car il est la garantie que le gout voulu sera au rendez-vous. Par exemple, plus les fruits sont verts, plus le goût de fruit est présent. 

Les arômes obtenus offrent donc des sensations olfactives différentes en fonction de sa catégorie (fruité mûr, fruité vert, fruité noir) et de sa description analogique qui peut faire référence à des fruits comme la pomme ou la tomate… 

Critère N°6 : La présence ou pas de rance 

Produite et stockée dans de mauvaises conditions, l’huile d’olive produit une rance qui peut détruire le goût du produit. Ce défaut est un problème qui rend la dégustation difficile. Cette anomalie peut se développer tout comme le moisi, le chromé et la lie.   

L’origine de ces défauts est une inattention du producteur ou du commerçant lors de l’emmagasinage. D’ailleurs, ce type d’huile ne supporte pas la lumière et la chaleur, cela le rend impropre à la consommation, car il fait disparaitre les attributs piquants, amers et fruités. 

Les meilleures ne sont pas les plus chères  

Quand on pense à l’huile d’olive, la question du prix n’est jamais loin. C’est d’ailleurs normal, car de plus en plus de fabricants se fondent sur les critères d’extraction rigoureux pour justifier le prix élevé qu’il propose. Mais 60 Millions de Consommateurs l’a prouvé, ce n’est pas qu’une question de tarif.  

– Pas seulement une question de mention 

Les meilleures huiles d’olive ne sont pas forcément les plus chères. De même, certaines de très bonne qualité ne bénéficient pas systématiquement d’une origine contrôlée. En effet, on pourrait croire que les mentions huile “extra-vierge” ou “AOP” sont incontournables, mais ce serait une erreur. S’il est vrai qu’il s’agit de garantie, il ne prouve pas que tout est parfait en termes de qualité. 

D’ailleurs, avec un prix de moins de 10 euros pour le litre, elles sont assez abordables, ce qui permet de préparer des repas à la fois chauds et froids sans se ruiner. Une mention bio ne signifie qu’elle se montre à la fois résistante et équilibrée. Ne cherchez donc pas toujours les mentions, ni les plus populaires. 

– Toujours un problème de santé 

Le bio est de plus en plus en vogue. Cela signifie que ces huiles sont fabriquées dans des normes respectueuses de l’environnement qu’il l’est. En effet, les meilleurs choix disponibles sont ceux qui ne prennent pas forcément le temps de mentionner leur côté écologique sur l’étiquette.  

En revanche, même à ce niveau, la perfection n’existe pas, car de nombreux grands noms portent la mention Bio, mais incluent des polluants. Toutefois, les meilleurs dans le domaine se passent de ces défauts. Par contre, on peut rencontrer des plastifiants, ce qui est dommage. Côté apports alimentaires à la bonne santé, on a droit aux Oméga 6, Oméga 3 et Oméga 9 pour moins de 10 euros le litre. Un excellent rapport qualité prix quand on sait que les plus chers du marché se négocient à plus de 60 euros. 

– Le lieu de production, un atout 

Il faut néanmoins noter que les produits dits AOP maintiennent un standard au niveau des prix. Si une fois de plus, ce ne sont pas les plus chers qui sont les meilleurs, les produits les plus abordables et de très bonne qualité restent autour de 30 euros.  

Avec cette somme, les consommateurs utilisent un produit provenant de la France avec une expérience respectueuse de l’environnement. De plus, les polluants et les plastifiants sont presque absents, ce qui est une bonne nouvelle pour le corps. 

Les 5 différents types d’huile d’olive  

En général, on reconnait 8 types d’huile d’olive. Dans ce découpage, les experts prennent en compte les huiles vierges qui sont au nombre de 3 (extra vierges, vierges et lampantes) : celles produites avec l’aide de produits chimiques (grignons bruts) ; deux qui sont issus de raffinage (olives raffinées et de grignons raffinés) et les deux dernières obtenues d’une association (huile d’olive et d’huile de grignons d’olive). Mais tous peuvent être regroupés en 5 catégories assez simples à reconnaître : 

1- Huile d’olive vierge 

Elle regroupe l’huile d’olive vierge extra, l’huile d’olive vierge et de l’huile d’olive lampante. Elle apporte à l’assiette une saveur, une odeur naturelle et variée en fonction des degrés d’acidité. Néanmoins, leur goût agréable ne se limite qu’aux deux premières. De fait, la seule différence concerne l’huile d’olive vierge lampante qui atteint un certain niveau d’acidité oléique de 55 %.  

Elle est donc en moyenne 10 fois supérieure en acidité oléique par rapport aux autres sous-types avec lesquels elle partage cette catégorie. Les deux premières huiles sont sans aucun doute les plus consommées au monde, car elle permet de profiter de nombreuses qualités gustatives et sont souvent libres de plastifiants et de polluant. 

2- Huile d’olive raffinée 

Il s’agit d’une huile industrielle à la base qui serait parfaitement utilisée comme matière grasse lampante. Son goût et son odeur sont désagréables. Toutefois, il n’est donc pas question de la consommer, car elle est impropre. Une fois raffinée pourtant, elle devient neutre et on peut la consommer.   

Néanmoins, son plus gros problème reste la dévalorisation de ses propriétés, car les vitamines et les autres éléments nutritifs qu’elle contient sont détériorés. C’est sans aucun doute le type d’huile le plus produit. Mais, il faut néanmoins reconnaître que des pays comme la Grèce optent pour des productions primaires de qualité qui n’ont pas besoin de traitement pour être consommées.  

3- Huile d’olive composée d’huiles d’olive vierges 

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une composition. Ce type est aussi appelé huile d’olive pure. De plus en plus présente sur le marché, elle provient d’un raffinage auquel a été ajoutée de l’huile d’olive vierge. Le but de ce rajout est de maximiser ses qualités nutritionnelles et gustatives.  

Malheureusement, il est difficile de connaître le coupage réel qui a été réalisé entre l’huile d’olive vierge et l’huile raffinée. Le pourcentage varie de 10 à 50 % en fonction du fabricant.  

Pour que cette huile raffinée reste équilibrée en termes de couleur et de goût, des proportions fixes ont été mises en place par les industriels. Cette constance permet de propager la vente et d’améliorer la qualité de ce produit.  

4- Huile de grignons bruts d’olive 

L’industrie de production d’huile d’olive ne lésine pas sur les moyens pour s’assurer de proposer une diversité de produits provenant de tous les domaines d’extraction de l’olive. Ici, c’est le noyau de l’olive qui est mis à contribution. En plus d’extraire l’huile qu’il contient, la matière grasse qu’il conserve aussi sur son corps est retirée.  

Le taux d’acide gras essentiel qu’il possède est semblable aux autres huiles. Toutefois, comme il s’agit d’un produit brut, il est impropre à la consommation à cause de son acidité et de sa saveur qui le rende non consommable à cause des impuretés. Pour le rendre appétissant, il doit passer par un raffinage. 

5- Huile de grignons raffinés d’olive 

Son extraction provient d’un procédé chimique dont on se sert pour le retirer du noyau de l’olive. Sa composition en bois et la présence d’huile sur son corps venant du traitement de l’olive rend cette technique attractive. La présence de dialyseurs qui en fait un processus non naturel n’influe pas non plus trop sur son acidité, car elle est de 1,5 %. Avec ce type d’huile, toutes les parties de l’olive sont utilisées, ce qui réduit la pression sur les oliveraies. 

Huile d’olive : une réglementation pas toujours respectée par les fabricants 

Comme dans tous les domaines, la chaine de production n’est pas toujours favorable à la transparence. Pour faire des bénéfices ou ne pas avoir à investir sur les moyens de stockage, certains distributeurs font l’impasse sur certaines conditions d’entreposage qui demande souvent trop d’investissement.  

Des modes de production non conforme 

Les plastifiants et les polluants sont de plus en plus recherchés dans l’huile d’olive à cause de leur impact négatif sur la santé. Pour s’assurer que les fabricants respectent les conditions d’extraction et de pression en fonction du type d’huile, des lois ont été mises sur pied. Seulement, ce ne sont pas tous les producteurs qui respectent la réglementation. 

Pour contraindre certains acteurs de la filière, la Commission Européenne en accord avec le groupe de travail Huiles d’olive du « Copa-Cogeca » a mis sur pied un plan d’action qui a été approuvé le 15 mai 2013. Elle permet de vérifier la qualité et l’authenticité des huiles d’olive européennes. 

Des rajouts d’huile de cuisson non autorisée 

De nombreux acteurs du domaine agricole ont tendance à offrir des produits frelatés à leur client. Pour vendre au bon prix tout en profitant de bonnes marges, ils mélangent l’huile de bonne qualité avec du frelaté. Cette association a déjà été par le passé la cause de nombreux décès. Ce fut le cas quand en Espagne en 1981 de l’huile frelatée qui a causé la mort d’environ 370 personnes sur les 20 688 qui en furent victimes. 

Pour faire face à ce challenge, des contrôles plus précis ont été mis en place. Des vérifications plus précises ainsi que l’utilisation de méthodes modernes pour s’assurer que les mélanges frauduleux ou frelatés sont découverts avant toute mise en vente. 

Les services de contrôle pourront augmenter le nombre des contrôles et recourir plus souvent aux méthodes modernes (nez électronique, langue électronique, analyse d’ADN, analyses par spectrométrie, etc.) permettant de mieux détecter les mélanges frauduleux ou les produits frelatés. 

La vente en vrac en cause 

Depuis 2012, en Europe, ce type de conditionnement de l’huile est interdit, car les fraudes et les mélanges sont très courants. Pourtant, on en trouve dans le commerce notamment dans les grands magasins. Néanmoins, en dépit de ces restrictions, aucune de ses entreprises n’a reçu d’amendes, ce qui en dit long sur le silence complice des autorités. 

Les 8 bienfaits d’huile d’olive sur la santé  

Être en bonne santé est essentiel pour mener de manière optimale ses activités du quotidien. Il est vrai qu’il n’est pas toujours aisé de trouver les bonnes huiles pour avoir une consommation normale de matière grasse. L’huile d’olive offre des vertus dont il est essentiel de connaître pour une consommation efficace. 

– Une source d’équilibre pour le cœur 

Pour fonctionner efficacement, le corps a besoin d’éléments qui sont essentiels pour entretenir le mécanisme métabolique qui le fait tourner. Pour ne pas tomber dans un état de fatigue, le cœur se sert de graisses, mais pas des mauvaises.  

Consommer cette huile de cuisson permet donc de manger du bon gras sans avoir de conséquences négatives sur le système organique. L’huile d’olive contient les graisses qui sont bonnes pour notre santé. Il s’agit des acides gras mono-insaturés qui permettent de contribuer à un équilibre entre les gras insaturés et saturés.  

– Une défense contre les cancers 

La lutte contre les cancers de plus en plus présents dans le monde est une réalité. Les études montrent que notre alimentation peut aussi bien nous permettre de les combattre. Parmi les matières grasses considérées comme des aides à la lutte contre les cancers, se trouvent l’huile d’olive.  

Une consommation régulière aide à baisser de 38 % les risques de cancer du sein par exemple. Son impact est aussi visible contre le cancer colorectal, les cancers de l’appareil respiratoire et les cancers qui touchent le système digestif supérieur. 

– Une huile hydratante pour le corps 

Notre peau a besoin d’être nourrie. Mais, ce ne sont pas toutes les huiles qui sont parfaites pour notre corps. Les peaux sèches et les parties rugueuses qui ont besoin d’être hydratées en profondeur peuvent bénéficier des effets nourrissants de cette matière grasse. Ainsi, il suffit d’en faire une application sur la zone qui en a le plus besoin pour que son effet soit visible au bout de plusieurs jours.  

– Un produit anti-rides efficace 

Avec le passage du temps, les traits de notre visage ont tendance à s’affaisser et à devenir moins ferme. Qu’il s’agisse de rides d’expression ou de marque, il faut trouver la bonne solution pour les combattre. En action externe, il suffit de l’appliquer en combinaison à d’autres éléments pour booster ses capacités. En effet, l’huile d’olive contient des antioxydants et de la vitamine E. Pour une action plus visible, l’utilisation en soin de nuit est recommandée. 

– Un démaquillant efficace 

Se démaquiller est une routine qui ne doit en aucun cas se faire à la va-vite. Malheureusement, de nombreux produits vendus sur le marché ne sont pas indiqués à cause de leur action agressive contre la peau. Pour se démaquiller, il suffit de mélanger dans un flacon à parts égales, de l’huile d’olive et de l’eau de chaux. Une fois les deux parties bien mélangées, cette composition s’utilisera pour retirer les traces de mascara présent sur le visage.  

– Une protection pour les cheveux secs 

Pour des cheveux qui ont besoin d’hydratation, rien de mieux qu’un pré-masque à base d’huile d’olive. Ce dernier est idéal pour fournir une grande source d’hydratation. Qu’il s’agisse de cheveux secs ou crépus, une vingtaine de minutes avec ce mélange sera idéal pour entretenir les longueurs et les extrémités. 

– Un antidote contre les mains sèches 

Les mains sèches sont de plus en plus courant de nos jours. Les acides gras essentiels contenus dans l’huile d’olive sont une protection qui permet de rétablir l’équilibre lipidique du derme. Qu’il s’agisse de mains rougies ou gercées, une application locale avec un massage permet de bien faire pénétrer le produit sous la peau. 

– Une barrière contre l’acné 

Purifier la peau est loin d’être facile. Mais, si l’on croit que l’huile d’olive est un mauvais gras pour la peau, sachez qu’il est même conseillé contre l’acné non sévère. En effet, elle va créer une barrière contre l’acné en nettoyant la peau des cellules mortes. Il suffit de l’associer à une goutte d’huile essentielle en se servant d’un coton.  

Les questions fréquemment posées (FAQ) 

Où acheter son huile d’olive ? 

L’achat d’huile d’olive se fait un peu partout. Cependant, il est recommandé de le faire le plus proche possible de vous. Si vous connaissez des producteurs locaux, par exemple, rendez vous directement dans une boutique près de chez vous est une bonne alternative. Dans le cas contraire, des sites spécialisés apportent leur aide pour faire le meilleur choix possible. Enfin, des sites comme Amazon proposent une foule de produits. 

Olive bio, un produit réellement écologique ? 

Des études montrent que des produits affirment être bio alors qu’ils ne le sont pas. Dans le même temps, certains produits qui ne portent pas cette mention sont pourtant libres de polluant et de plastifiants et ont bénéficié d’une extraction à froid qui respecte la planète. 

Pression et extraction à froid ? Que retenir ? 

Dans notre comparatif meilleures huiles d’olive, il est clair que ces deux termes sont fréquemment utilisés, mais à quoi renvoient-ils ? Ces deux techniques d’obtention d’huile diffèrent selon le moulin qui a été utilisé pour réaliser le travail. 

Ainsi, quand l’huile est décantée ou a fait l’objet d’un filtrage, elle se détermine comme une pression. Par contre, si c’est une centrifugeuse qui est responsable de la séparation entre l’huile et les impuretés, c’est l’extraction qui sera mentionnée. C’est cette solution qui est privilégiée par les experts, surtout pour les huiles extra vierges. 

Huile d’olive acide ou basique  

À la base, il est important de comprendre que ce type de matière grasse est neutre. L’acidité ne se manifeste qu’une fois les triglycides en contact avec de l’eau. Cette hydrolyse entraine la libération d’acide gras qui entraine une augmentation de l’acidité. Cela montre que les olives ont été sujettes à des altérations. Notez que l’extraction à froid contribue à réduire l’acidité oléique. 

Quelle est la meilleure huile d’olive ? 

Il s’agit sans aucun doute possible de l’huile d’olive extra vierge. Son extraction à froid lui permet de conserver toutes ses qualités. Cette matière grasse offre toutes les valeurs nutritionnelles attendues et bénéficie d’un taux de polyphénols sains très élevé. 

Comment reconnaitre une bonne huile d’olive ? 

Même pour un connaisseur, se faire une idée d’une huile d’olive de qualité requiert de l’expérience. Pour cela, tout comme ces maitres dans le domaine, n’hésitez pas à goûter à différentes huiles pour vous faire une idée des qualités gustatives et aromatiques des différentes marques que vous utilisez. En affinant ainsi votre palais et vos différents sens, le meilleur produit n’aura plus de secret pour vous.